Au seizième siècle, une phrase de quatre mesures était appelée un
«quaternion ». Ce terme pourrait être utile aussi aujourd’hui. On
pourrait différencier ainsi entre un binarion, un ternarion, un
quinternion, un hexernion, un septernion, ou un octernion. Une
strophe pourrait rapidement être analysée comme un quatrain de
quaternions, un tercet de hexarnions et cetera.