"Tout ce qui n'est point prose est vers; et tout ce qui n'est point vers est prose."
"Par ma foi! Il y a plus que quarante ans que je dis de la prose sans que j'en
susse rien..."

Molière: "le Bourgeois gentilhomme"

Quand nous parlons, le rythme est inharmonique et aléatoire.
Les durées des syllabes varient par rapport a leur importance. Mais si
les durées sont égales ou en proportions harmoniques, une
«pulsation» est établie. Si les proportions sont inharmoniques il n'y
aura pas de pulsation.
Même sans son, il y a une pulsation rythmique quand nous
marchons ou dansons sans musique. Si on marchait avec des pas
inharmoniques, on nous croirait ivre. Si on parle mécaniquement avec
tous les syllabes de la même durée, ce ne serait pas naturel.
Les durées aléatoire sont souvent indiquées par des graphismes
spatiales:


ou la placement d'un texte:


Mallarmé: "Un Coup de dés"

Les rythmes harmoniques sont indiqués par des "figures des notes",
qui ont évolués pendant plusieurs siècles: h q e x .

Dans le style lyrique du récitatif, qui imite le discours d'un texte parlé, les notes sont indiqués par les mêmes figures. Un chanteur doit savoir qu'il faut
néanmoins éviter des rythmes harmoniques jusqu'au prochaine indication de rythme "mesuré."